Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:05

Comme de nombreux personnages ayant exercé ou non des responsabilités politiques, administratives ou syndicales, et dont beaucoup sont des « anonymes », j’ai rédigé depuis longtemps des « Mémoires ». Un texte de 600 pages - dans lequel on rencontre des personnalités éminentes et aussi de pauvres individus médiocres - non destiné, en l’état, à une publication.

Il en va autrement de la brochure intitulée « L’unité d’un parcours citoyen et militant de plus de trois quarts de siècle », un texte d’une centaine de pages avec photos qui n’est pas à proprement parler une autobiographie.

Les éléments personnels du « parcours » décrit par cette brochure sont conçus, en effet, comme un complément et une illustration de données concernant principalement l’histoire de la fonction publique, du syndicalisme des fonctionnaires, de la Commune de Paris largement traitées dans un ensemble d’ouvrages études et articles et dans les notes de ce blog. Le discours ambiant sur le « renouvellement » qui ne me concerne en aucune façon, ne saurait faire échec à la connaissance et à la recherche historiques.

Un des avantages d’une telle publication numérique émanant d’un témoin, acteur et auteur, insérée sur le site Calameo http://calameo.fr, directement accessible par un clic sur la bannière de ce blog, est précisément de permettre en tant que de besoin des adaptations et des aménagements. Ce sera le cas dans la prochaine période, notamment sur des questions pouvant avoir un certain rapport avec l’actualité (1)

1- L’histoire de la fonction publique et du syndicalisme des fonctionnaires dispose d’une exceptionnelle documentation. Chaque « Rapport annuel de la fonction publique » (publié depuis 1981) comporte des centaines de pages. Le n° 54 de « Trajectoires » bulletin du ministère de la fonction publique vient de paraître. Les archives diverses, publiques et privées, les publications des diverses composantes du mouvement syndical des fonctionnaires représentent une masse considérable. Le champ de la recherche sur l’histoire contemporaine (les deux dernières décennies du XXe siècle) dans le domaine ici évoqué est ouvert aux dizaines d’historiens, politologues, sociologues qui s’expriment sur l’histoire politique et sociale, aux instituts d’histoire sociale, à des militants syndicalistes de ces périodes aujourd’hui retraités… …

 

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 14:48

       Il est probable que la plupart des syndicats de fonctionnaires sont plus ou moins engagés dans la défense du statut. Mais une question reste posée, même si beaucoup de fonctionnaires mal informés n’en perçoivent pas l’importance : à l’heure où des politiciens réactionnaires s’apprêtent à  liquider  la « conception française de la fonction publique » qui est une création continue de notre Histoire nationale, que fait-on  pour  utiliser et faire connaître les travaux relatifs à l’Histoire de la fonction publique et du syndicalisme des fonctionnaires qui sont un acquis du mouvement social et qui présentent les arguments fondamentaux décisifs ?

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 11:25

A l’intention de ceux qui pourraient penser, comme moi-même, que l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires n’a pas commencé avec eux, et que les événements de certaines périodes paraissant lointaines peuvent présenter un certain intérêt, il m’est venu l’idée - que d’aucuns pourront trouver saugrenue - de donner quelques références puisées dans le tome I de mon ouvrage « Les fonctionnaires sujets ou citoyens » traitant le syndicalisme des origines à la scission de 1947-1948, 376 pages, Editions sociales, 1979.

Le chapitre premier de la Troisième partie intitulée « Le syndicalisme des fonctionnaires divisé » (1929-1935) s’intitule « La fédération des fonctionnaires adapte ses structures » (1928-1929) p 171-188 comportant 19 notes. Le chapitre V (p 239-253) comportant 22 notes traite « L’unité syndicale en marche » (1936-1939).

En ce moment, on pourrait aussi s’intéresser à d’autres parties de cet ouvrage. Par exemple celles qui analysent les relations du mouvement syndical des fonctionnaires avec les événements politiques de l’entre-deux-guerres...

 

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 16:33

    Depuis très longtemps, je pense que la distinction - classique - entre « gauche de gouvernement »  et « gauche contestataire » est une tragique connerie.

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 09:45

L’ouvrage en deux volumes publié en 1979-1981 sous le titre « Fonctionnaires, sujets ou citoyens ? », bien que depuis longtemps épuisé, reste une référence dans le domaine de l’histoire générale du syndicalisme des fonctionnaires, acteur essentiel de l’histoire de la fonction publique. Sur ce thème, d’autres ouvrages et études ont été publiés par la suite.

Ne nous attardons pas aux fantasmes et aux interprétations douteuses que suscite auprès de personnages - que l’on peut identifier dans certaines publications syndicales - la formule « sujets ou citoyens », et laissons- les aux bons soins de psychanalystes amateurs fort occupés par les temps qui courent.

Plus sérieusement, les débats qui à l’occasion de cette campagne électorale évoquent incidemment le statut général des fonctionnaires à partir des proposions de suppressions d’emplois publics confirment l’absence des principes fondamentaux et de leur histoire séculaire. Avant d’aller plus loin, disons que la plupart des intervenants et de ceux qui les interrogent auraient intérêt pour sortir de l’erreur ou de l’approximation, à relire (ou à lire) le titre 1er du statut.

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 14:56

Sous ce titre, l’Institut de recherches de la FSU publie une note concernant le vote présumé des enseignants en 2017. Cette note s’attache à nuancer l’analyse du dernier sondage de CEVIPOF à partir d’une recherche fondée sur 116 entretiens, 65 observations d’établissements et de réunions syndicales.

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 08:41

 

On annonce un « grand coup de balai au Palais-Bourbon ». Des dizaines de députés socialistes, et « républicains », ne seront pas candidats aux prochaines élections législatives de juin. A l’appui de ces retraits, ils évoquent le plus souvent leur âge et leur volonté de renouvellement, alors que chacun sait bien qu’ils seraient allés vers une défaite assurée.

Une occasion de rappeler dans ce blog quelques données personnelles. J’étais âgé de 55 ans lorsque j’ai décidé de mettre un terme à mes mandats syndicaux, de 58 ans lorsque j’ai pris ma retraite administrative pour convenances personnelles, 7 ans avant la limite d’âge de mon grade. J’avais 65 ans lorsque mes fonctions de Conseiller d’Etat en service extraordinaire ont pris fin.

Les quarante-six années de ma « vie active » de 1941 à 1987 se décomposent en environ dix-neuf années de services effectifs dans l’administration académique et dans celle des impôts (1941-1958 et 1978-1981), vingt années de responsabilités successives dans le mouvement syndical (1958-1978), près de sept ans comme directeur de cabinet du ministre de la fonction publique puis conseiller d’Etat en service extraordinaire (1981-1987). La durée de mes fonctions au sein de l’appareil d’Etat équilibre nettement celle de mes fonctions syndicales.

Aujourd’hui très âgé (94 ans), je m’emploie à sauvegarder l’ensemble des travaux relatifs à l’Histoire de la fonction publique, du syndicalisme des fonctionnaires et de la Commune de Paris que j’ai poursuivis pendant ces trente années, et à m’exprimer le cas échéant par des témoignages fondés sur une très longue expérience.

Mais - bien que j’en aie le droit ne serait-ce que comme citoyen et syndiqué- je ne publie pas d’ouvrages et je ne donne pas de conférences sur les problèmes généraux de la fonction publique de ce début de XXIe siècle et sur les projets pour son avenir, et encore moins sur les évolutions en cours du mouvement syndical des fonctionnaires et de la CGT.

Cela dit, je constate que certaines des multiples interventions provoquées par les attaques récentes contre les fonctionnaires auraient gagné en qualité si elles avaient témoigné d’une meilleure connaissance des principes fondamentaux du droit de la fonction publique et de son Histoire.


 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 08:43

            

         Fédération des Finances 8 février 2017.

René Bidouze avec Patricia Tejas, secrétaire générale, et Yvan Donnat,

                       responsable de l’Union fédérale des retraités

Rencontre fraternelle
Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 08:05

Dans l’espace de l’Institut CGT d’histoire sociale, des instituts professionnels ont été constitués d’assez longue date par la FERC (Fédération de l’Education, de la Recherche et de la Culture), la FAPT (Fédération des Activités Postales et de télécommunications), la FNTE (Fédération des Travailleurs de l’Etat), aux côtés d’autres instituts relevant du secteur public. Des organes de recherche existent aussi à la FSU, à l’UNSA, à FO …

Dans des confrontations récentes, la légitimité et l’utilité de la création d’un Institut CGT d’histoire sociale de la Fédération des Finances et des syndicats nationaux qui la composent (Administration centrale, Caisse des dépôts, Concurrence- Consommation- Répression des fraudes, Douanes, Finances publiques, INSEE, Banque de France) sont apparues comme une évidence.

Une perspective d’enrichissement de la recherche et de l’expression historiques est en train de s’ouvrir.

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 11:18

Mon compatriote béarnais François Bayrou (dont je n’ai jamais partagé les orientations politiques), pratique le suspense à propos de sa candidature éventuelle à la présidentielle. Agé de 66 ans, il ne s’inquiète pas de la tendance des électeurs à « éjecter les hommes d’expérience pour se tourner vers la nouveauté ». Pour s’en convaincre il se réfère ainsi sur France 3 à la théorie de "la sélection naturelle des espèces" de Darwin : "Il y a des espèces qui disparaissent et d'autres qui sont des espèces résistantes, je suggère que vous réfléchissiez si par hasard je n'appartiendrais pas à une espèce résistante. »

Plus âgé de presque trente ans, convaincu, contrairement à certains autres, qu’on ne m’attend pas pour le présent et l’avenir sur le terrain où mon parcours s’est déroulé, je reste très modestement sur mon créneau d’Histoire en découvrant que je relève peut-être - moi aussi- de la formule de Darwin.

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques