Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 09:24

Né en décembre 1922, au lendemain de la guerre de 1914-1918, ayant mené ma vie active après la Seconde guerre mondiale, au long des « Trente glorieuses » (1945-1975) et de la décennie qui a suivi, j’appartiens aux générations du XXe siècle qui ont connu l’une ou les deux guerres mondiales et qui relayées par celles des baby-boomers, ont construit une France qui ne connaissait pratiquement pas le chômage et vivait dans une inflation que l’on ose à peine évoquer aujourd’hui (en 1981 elle était de 14%).

Au contraire, les générations nouvelles vivent un chômage de masse dans une inflation faible et un endettement record. Le contexte européen et mondial est profondément différent.

Les anciens ont disparu ou constituent la population des personnes les plus âgées. Un auteur qui analyse ces réalité sans complaisance voit « la clé du problème français » dans le fait que « nous ne laissons plus à nos jeunes le choix qu’entre la révolte, la résignation ou l’exil » (1)

Dans les nouveaux bataillons de fonctionnaires et agents publics, seuls les plus âgés ou déjà à la retraite ont connu la fin de la précédente période. Le champ d’application du statut des fonctionnaires de l’Etat a été réduit notamment par la transformation de l’ancienne administration des PTT, du recrutement de non titulaires et le développement de la précarité, par des transformations statutaires et structurelles et des évolutions d’effectifs accompagnées d’une féminisation sans précédent. L’Education nationale a connu un développement considérable. Les fonctions publiques locale et hospitalière ont pris naissance et ont ensuite connu des évolutions et adaptations dont l’analyse critique et le bilan restent à faire.

Mais contrairement à ce que des journalistes, des personnalités politiques ou des spécialistes de diverses disciplines insinuent ou affirment sur les plateaux de télévision et dans les médias, les principes fondamentaux qui constituent la conception français de la fonction publique et particulièrement le titre 1er du statut commun aux trois fonctions publiques fixant les droits et obligations doivent être sauvegardés. Encore faut-il connaître ces principes et leur longue histoire séculaire.

Personnellement, je n’exerce plus de responsabilité politique, administrative ou syndicale depuis bientôt trente ans et je n’ai jamais recherché la compagnie des journalistes. On n’attend pas de ma génération qu’elle s’investisse dans l’élaboration de la politique générale de la fonction publique et dans la détermination de son avenir.

Mais cela ne signifie pas qu’elle doive être reléguée dans l’abstention et le silence.

Ma démarche personnelle est ainsi caractérisée :

- celle du fonctionnaire retraité participant comme syndiqué à la sauvegarde des intérêts fondamentaux des générations anciennes qui doivent rester unies à celles qui les ont suivies et du citoyen attaché à certaines valeurs. C’est le sens d’aspirations politiques et syndicales très actuelles.

- celle du témoin, acteur et auteur dont le parcours de plus de trois quarts de siècle laisse un ensemble d’ouvrages, articles, études et témoignages constituant une contribution à l’Histoire générale de la fonction publique et du mouvement syndical des fonctionnaires dans leur relation avec l’histoire politique, économique et sociale et avec celle du syndicalisme confédéral.

Comme je l’ai dit plusieurs fois à propos de cette dernière démarche, en citant un grand romancier américain : « Je peux conduire le cheval à l’abreuvoir, mais je ne peux pas l’obliger à boire ». Comme le temps passe, il faut aussi, en attendant, veiller à ce que le breuvage ne soit pas pollué ou drogué.

1- Bernard Spitz, On achève bien les jeunes, Grasset.

Partager cet article

Repost 1
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal