Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 06:05

 

     Deux articles (suivis d’une anecdote établissant un lien entre 1958 et 1981) ont présenté les conditions dans lesquelles l’Ordonnance du 4 février 1959   a consacré  une réforme du statut général des fonctionnaires, et exprimé l’opinion qu’il n’est pas pertinent d’ignorer ou de minimiser, comme le font certains auteurs,  cette version du statut.

     Pour compléter la démonstration, suivront quelques indications - dans les trois articles suivants- concernant les rapports des centrales syndicales avec le pouvoir gaulliste en 1958-1959, les réactions « à chaud » des syndicats de fonctionnaires à la refonte du statut, et  une analyse du contenu de l’Ordonnance.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal