Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 10:56

Une certaine vision de l’histoire de la fonction publique a été construite au long des trois dernières décennies par compilation de textes divers accompagnée d’une répétition de formules et citations avec pour objectif de faire des réformes de 1983-1984-1986 l’alpha et l’omega du régime général de la fonction publique française, et du ministre qui en a assumé la responsabilité le personnage central de l’histoire de la fonction publique des origines à nos jours. Cette vision s’est toujours accompagnée d’une tendance à minimiser les profondes atteintes portées par la suite au régime général de la fonction publique.

Cette démarche, qui comporte une bonne part d’instrumentalisation, s’est affirmée à l’occasion des manifestations commémoratives du 30e anniversaire du titre Ier de l’actuelle version du statut général des fonctionnaires, puis des titres II et III en attendant celle du titre IV en 2016.

Elle s’est poursuivie ensuite par de nouvelles interprétations destinées à réduire les effets des inflexions et adaptations aux critiques les plus incontournables, relayées et diffusées grâce à un efficace réseau médiatico - syndicalo - associatif.

Une alliance objective s’est créée depuis une dizaine d’années entre cette entreprise et ceux qui - dans le mouvement syndical et ailleurs- s’emploient pour des raisons non explicitées, diverses et contradictoires, à éluder l’Histoire conjointe de la fonction publique et du syndicalisme des fonctionnaires.

Le contexte est apparemment celui d’une défense commune des principes fondamentaux qui caractérisent la conception française de la fonction publique, et de la portée de réformes à l’élaboration desquelles je crois avoir pris une large part. Mais on n’ignore pas que mes vues sont divergentes sur des points essentiels et on en déduit qu’il faut les ignorer ou les occulter.

Aujourd’hui je pense que certaines limites ont été atteintes, et que nous sommes en pleine confusion. Il serait temps que chacun assume ses responsabilités en fonction de la place qu’il occupe - ou devrait occuper - sur le terrain de l’histoire de la fonction publique et de son syndicalisme.

Commencez par un clic : établissez un lien, abonnez-vous à ce blog…

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal