Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 09:22

   Les articles de ce blog publiés en 2010 et  2011 ont  été insérés  en publications numériques sur le site CALAMEO pour en faciliter la consultation. Il en est maintenant de même des articles 2012.

   En cette année 2012, 90 articles ont été publiés, dont le thème général est resté l’Histoire appliquée  dans trois domaines : la Fonction publique, le syndicalisme des fonctionnaires, la Commune de Paris.

   Moins d’une dizaine se rattachent à la Commune. L’essentiel se partage entre Fonction publique et syndicalisme et comporte de nombreux extraits significatifs de mes ouvrages.

   Les expressions du mouvement syndical sur les questions de l’Etat ont été spécialement  traitées dans une série d’articles.

    En 2013 le blog et les publications numériques poursuivront dans le même sens. De plus, des articles seront consacrés à des faits ou événements marquants de l’Histoire sociale du XXe siècle.

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 08:53

…  méconnu ou systématiquement « oublié » aujourd’hui :

 thorez-maurice

                       Loi  n° 46- 2294 du 19 octobre 1946

                  portant  statut général des fonctionnaires

                   (adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale constituante le 5 octobre 1946)

 

 

Art. 32 -   Le traitement fixé pour un fonctionnaire nommé à un emploi de début doit être calculé de telle façon que le traitement net perçu ne soit pas inférieur à 120% du minimum vital.

    Le minimum vital est fixé par décret en Conseil des ministres après avis du Conseil supérieur de la fonction publique pour une durée de deux ans.

    Les décrets fixant  le minimum vital seront soumis à la ratification du Parlement dans le délai d’un mois.

     Le minimum vital ne peut être modifié avant l’expiration de ce délai que par une loi, également après avis du Conseil supérieur de la fonction publique.

     Par minimum vital, il faut entendre la somme au-dessous de laquelle les besoins individuels et sociaux  de la personne humaine considérés comme élémentaires et incompressibles ne peuvent plus être satisfaits.

   

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Fonction publique
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 09:58

 

 

         Dans le précédent article évoquant la page consacrée dans la rubrique HISTOIRE  du Monde ECO & ENTREPRISE à « La laborieuse invention du salaire minimum » je constatais qu’elle ignore  certains  aspects  de l’histoire sociale. Je crois devoir préciser que ces aspects étaient analysés dans mon ouvrage Les fonctionnaires sujets ou citoyens publié en 1979, et sont repris plus largement dans l’ouvrage inédit que j’ai inséré en trois volumes de publications numériques sur le site Calaméo sous le titre L’Etat et les fonctionnaires de la plume sergent-major à internet 1.

        Chacun peut trouver dès maintenant dans ces textes - qui étudient l’histoire du  syndicalisme des fonctionnaires et celle de la politique salariale de l’Etat de la fin du XIXe siècle à nos jours - un ensemble d’éléments venant à l’appui de cette constatation. 

        Mais pour une approche plus concrète  du problème ainsi posé, je publierai début janvier dans ce blog une courte série d’articles présentant des extraits significatifs de ce dernier  ouvrage.

     1-   Dans la Troisième partie du vol I Les réformes fondatrices d’une nouvelle fonction publique (1944-1950) (pages 47-80) le chapitre consacré à l’élaboration du statut général des fonctionnaires analyse ainsi « Le nouveau système de rémunération » instauré par la loi du 19 octobre 1946, qui a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée  nationale :

              -Les principes généraux

              -Les primes et rémunérations accessoires

              -Le minimum vital et le Smig

              -Les principes du classement des emplois

 

         

 

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Histoire
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 09:10

      Le Monde Eco & Entreprise, supplément au numéro du Monde daté du 18 décembre 2012, publie dans la rubrique Histoire, sous la signature de Michel Noblecourt un article intitulé « La laborieuse invention du salaire minimum » accompagné d’une colonne de Dates jalonnant  cette histoire allant du 10 août 1899 au 1er juillet 2012, d’un texte du 26 août 1950 repris dans les archives du journal intitulé  « Une mesure nouvelle dans la législation sociale » commentant le décret  qui fixait le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) instauré par la loi du 11 février 1950, et d’une photo de la première réunion du cabinet René Pleven le 12 juillet 1950.

       Même en lui consacrant une page entière, cette histoire ne pouvait faire l’objet que d’un survol assez sommaire  suscitant par ailleurs  un certain nombre de réserves. Il  se trouve que la Fonction publique a joué un rôle historique dans la définition du minimum vital et dans l’élaboration du concept de budget-type, et que la politique salariale de l’Etat a revêtu notamment dans ce domaine du salaire minimum, une portée qui dépasse largement les millions d’agents publics auxquels elle s’applique. Dès lors  qu’elle  ignore complètement cet  aspect essentiel de l’histoire qu’elle prétend traiter, c’est la pertinence même de cette prestation du Monde qui est contestable.

       Quand on appartient à la génération des fonctionnaires qui exerçaient leurs fonctions dans les années de la Libération, et quand de surcroît on s’est livré à des travaux de recherche sur l’histoire sociale de la deuxième moitié du XXe siècle, et plus particulièrement sur celle de la politique salariale de l’Etat, on est conduit à rappeler des données  et à avancer des analyses qui  en apportent la démonstration.   

      C’est ce que je vais faire dans les prochains articles de ce blog.  

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Histoire
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 16:59

   En lisant un journal sérieux paraissant le soir daté du 16-17 décembre, je me suis dit que le sujet choisi pour ce blog est particulièrement futile. Quel intérêt peut présenter l’Histoire sociale, et circonstance  aggravante, celle de l’Etat et de la fonction publique, quand on est appelés à verser quelques larmes sur les confidences de la « première dame » ?

   Je suis encore tout ému en apprenant qu’elle « ne fait pas de politique mais beaucoup de vélo »  et qu’elle  « a pris le thé avec Bernadette Chirac ».

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Anecdotes
commenter cet article
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 11:32

      « Générations de militants », tel est le sous-titre de la nouvelle brochure insérée sur le site Calaméo : « Le parcours de trois quarts de siècle d’un fonctionnaire dans le mouvement ouvrier » ( dont la Table des matières sera présentée dans ce blog). 

      Plusieurs générations de militants et de personnalités du mouvement syndical des fonctionnaires et de la direction confédérale de la CGT  se sont en effet  côtoyées dans les époques évoquées par ce texte.  La première, qui est celle de Benoît Frachon, Léon Mauvais, Alain Le Léap, Jacques Pruja, Léon Rouzaud a disparu. Il en est assez largement  de même de la seconde - dont je fais partie, ainsi que Georges  Séguy, Roger Loubet… - qui est celle d’Henri Krasucki, Georges Frischmann, André Berteloot…

     Ces militants ont vécu des événements qui ont profondément marqué notre Histoire sous trois Républiques, le  Front populaire, la  Seconde guerre mondiale, la Libération, la scission syndicale, la guerre froide, les grandes dates de la bataille sociale, les espoirs et les désillusions d’une époque.

      Il ne s’agit pas, dans ce cadre assez limité, de proposer des biographies, mais de faire état de notations inédites ou négligées qui contribuent à illustrer certains aspects de l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires et de ses rapports avec la CGT.

     Quand on parcourt les magazines, on ne peut échapper aux articles-fleuve, aux reportages plus ou moins complaisants ou au contraire parsemés de vacheries racontant les origines, les relations, les complicités  et les rivalités entre hommes et femmes politiques et journalistes issus des mêmes grandes écoles, fréquentant les mêmes milieux et se nourrissant souvent aux mêmes  râteliers.

     Ici, nous sommes dans un autre monde. Chacun des  militants - les plus anciens ont milité dans une période où les femmes n’avaient pas encore accès aux responsabilités – qui apparaissent dans cette petite galerie amicale  a connu un itinéraire, une histoire personnelle, des influences, des conflits et des crises qui ont marqué sa personnalité.

    Mais tous étaient d’origine modeste, engagés très jeunes dans le mouvement social, restés fidèles à eux-mêmes et à leurs convictions.

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Syndicalisme
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 08:25

En ce 12-12-12, BIDOUZE vous salue                            

et vous invite à consulter ses textes sur Calaméo

  

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 09:39

    Le texte intitulé Le parcours de trois quarts de siècle d’un fonctionnaire dans le mouvement ouvrier qui vient d’être inséré sur le site Calaméo est le douzième pour un total de 721 pages. Ils ont été  « visités » des centaines de fois et le mouvement est en train de s'accélérer. 

   Il faut rappeler que Calaméo est un service en ligne qui permet la conversion de documents en publications numériques. A partir d’un fichier PDF, est créée  une brochure (ou un document d’un autre format) qui se présente sous la forme d’un « document électronique interactif » d’une grande facilité d’accès et de stockage connaissant une diffusion internationale.

   Ces documents sont consultables à partir d’un ordinateur. Mais il faut souligner – pour ceux qui sont encore réticents - qu’on a l’impression de lire un document – papier, puisqu’on peut feuilleter les pages, les marquer, revenir en arrière, accélérer, zoomer, c’est-à-dire  agrandir ou réduire les caractères …

   S’agissant de documents de travail et d’information dont les dimensions excèdent très largement les possibilités et les finalités d’un blog, à une époque où l’informatique connaît un énorme  développement, cette formule est efficace et pratique.

 

 

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 08:12

                                      (2 décembre 1922- 2012)

 

 

    Comme annoncé dans un précédent article, une nouvelle brochure est insérée sur le site Calaméo :

                                   René Bidouze

                             

                                        

                                                Snapshot 20111230                                  

Le parcours de trois quarts de siècle  

 

          d’un  fonctionnaire

 

                           dans  le mouvement ouvrier

  

                                                     Générations de militants

Lire la publication

        

 

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Histoire
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 09:33

    Sur beaucoup d’événements ou d’épisodes de notre histoire, on dispose d’ouvrages d’entretiens généralement rédigés par des journalistes avec des personnalités du monde politique, syndical, associatif,   de mémoires ou de souvenirs personnels. 

                                                          

    Les questions et les réponses présentent, même dans les prestations de qualité, les défauts bien connus de la mémoire et des témoignages.

    L’analyse critique, la confrontation des témoignages qui ont souvent le mérite de révéler des faits qui resteraient ignorés, la correction des oublis parfois délibérés, la réfutation des affirmations erronées, le recours à tous les moyens concrets de la recherche, notamment les archives et documents sont indispensables.

    Dans mes écrits concernant l’histoire de la Fonction publique et celle du syndicalisme, ceux qui s’appliquent aux périodes au cours desquelles j’ai exercé des responsabilités administratives, syndicales ou politiques sont pour une part des témoignages dans la mesure où ils reflètent ma connaissance directe des faits et mon implication personnelle. Mais ils n’ont revêtu en aucun cas un caractère autobiographique, dès lors qu’il s’agissait essentiellement d’une contribution à l’histoire de la fonction  publique et du syndicalisme des fonctionnaires que je m’efforçais de mener selon les méthodes de la recherche historique.

    On proposera prochainement un angle d’investigation comportant une certaine ouverture au témoignage personnel sur les idées, les formes d’organisation, les rapports humains du mouvement ouvrier, et sur les contraintes de l’action gouvernementale pour des périodes et sur des sujets clairement délimités.

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Histoire
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal