Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 09:58

        La « politique salariale de l’Etat », qui a trouvé progressivement  sa pleine expression après la Seconde guerre mondiale,  s’applique aux millions d’agents actifs et retraités des trois fonctions publiques, à leurs ayant-droit, mais aussi  aux militaires et aux magistrats, et avec les adaptations et les variantes nécessaires, aux personnels des entreprises publiques et de l’ensemble du secteur public. Elle  est au cœur de la politique économique, financière et budgétaire  du pays.

         Elle recouvre- contrairement à ce que ce libellé pourrait laisser croire-  une réalité beaucoup plus large que celle du régime et de l’évolution  des rémunérations des fonctionnaires, puisqu’elle implique non seulement les classements catégoriels généraux et particuliers, mais aussi un ensemble de  dispositions non salariales. Les discussions entre le ministère de la Fonction publique et les organisations syndicales représentatives de fonctionnaires que l’on a souvent qualifiées de « salariales » dans le cadre de la « politique contractuelle » instaurée après 1968  étaient en réalité des  discussions annuelles de caractère général   devenues par la suite pluriannuelles.

        Son  vaste champ d’application est le reflet de la place occupée en France par le secteur public et nationalisé dans tous les domaines de la vie nationale. Un phénomène original est apparu avec une particulière acuité dans certaines périodes : les interférences entre la  politique sociale de l’Etat d’une part et quelques aspects essentiels de celle qui est pratiquée par le patronat dans le secteur privé et tout particulièrement dans les grandes entreprises.

         Personne ne peut contester que l’histoire de la « politique salariale de l’Etat » ainsi définie devrait  être une des composantes majeures de l’Histoire sociale.

        Je crois avoir  tiré les conséquences de ce constat  notamment en rédigeant l’ouvrage intitulé L’Etat et les fonctionnaires et agents publics de la plume sergent-major à internet (en publication numérique sur Calaméo).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal