Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 14:19

   En cette période de commémoration du 140 e anniversaire de la Commune de Paris, j’ai la satisfaction de lire ici ou là des articles consacrés à cet épisode important de notre histoire nationale et de celle du mouvement ouvrier international.

   Lorsqu’il s’agit- ce qui est le cas le plus fréquent- d’articles de « seconde main », ce sentiment demeure, mais il se teinte d’une légère amertume lorsque leurs auteurs, anonymes ou non, « oublient » de citer leurs sources et références. S’ils faisaient un petit effort sur eux-mêmes, peut-être comprendraient-ils que la cause qu’ils prétendent défendre y gagnerait certainement.

   Dans un autre domaine de mes recherches et travaux, il m’est arrivé de constater un autre phénomène : des  articles accompagnés d’une bibliographie d’où mes ouvrages étaient (systématiquement ?) absents. Dans ce cas, je me suis consolé en me remémorant cette remarque d’un auteur – dont je ne partage pas les idées- qui accompagnait son expérience d’un certain humour caustique : « Quand on veut  deviner aujourd’hui en France quels auteurs précédents ont le plus nourri un nouveau livre, il n’est que de regarder la bibliographie : ce sont ceux qui n’y figurent pas »1.

   Le même auteur énonçait une affirmation que chacun est libre d’apprécier à sa guise : « L’intellectuel dispose de deux recettes pour rester considéré de toutes les majorités et perdurer à travers toutes les alternances. L’une est de ne se tromper jamais. C’était la formule de Raymond Aron. L’autre est de se tromper toujours : c’est celle d’Alain Minc. » Si, comme on le dit, ce dernier est l’un des conseillers proches d’un Président de la République qui ne cesse de dégringoler dans les sondages, cela donne à réfléchir.

 

1-Jean-François Revel, Mémoires, Le voleur dans la maison vide, Plon, 1997.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal