Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 10:24

   Une bonne part de l’information dans la presse écrite, à la radio et à la télévision, est consacrée à des développements se rattachant à un anniversaire plus ou moins marquant, et bien des ouvrages sont publiés dans les mêmes conditions.

   Des centaines de personnages ayant occupé des fonctions dans les divers secteurs de la vie politique, économique, sociale, culturelle…ont des choses à dire, et beaucoup d’entre eux ne s’en privent pas.

    En ce moment, nous sommes plongés dans l’anniversaire de mai 1981, et c’est déjà une avalanche d’ouvrages, de témoignages, de débats et d’émissions ou de films documentaires, voire de débats et confrontations.

    On trouve dans cette très abondante production, dans des proportions variables selon les fameux « ego » dont on parle tant sur le terrain politique, tout à la fois des informations et des anecdotes personnelles et des témoignages et éléments de connaissance pouvant contribuer à l’élaboration de l’histoire.

    On trouve aussi des films et documentaires tendant à donner des événements une vision ou une interprétation déterminée qu’il importe de considérer dans un esprit  vigilant et critique. Ainsi,  dimanche soir 24 avril (pour ne citer que cet exemple parmi d’autres)  passait sur la chaîne France 5 un documentaire doté de grands moyens intitulé « 1981, un été rose et noir » sur la chaîne France 5, composé d’images d’archives et de témoignages de certains des responsables de l’époque et  de quelques « anonymes ».

   La documentariste  résume ainsi l’atmosphère de mai 1981: « Certains ont eu très peur.D'autres s'en souviennnent comme du plus beau joour de leur vie.

   Témoin actif de ces événements, je ne me situe - comme sans doute des millions d’autres citoyens - dans aucune de ces catégories de situations et de personnages. Tout au long de l’émission, je me suis senti à la fois éloigné de la démarche générale de la réalisatrice, et réservé  à l’égard de la présence et des prestations  de certains  des intervenants.

     Il est certain que cela va continuer, avec le pire et le meilleur, pendant quelques semaines, avant qu’un autre anniversaire ne vienne chasser celui de 1981.

     Les fonctions que j’ai occupées de 1981 à 1987 m’ont permis, en m’efforçant  de subordonner mon témoignage personnel aux contraintes de la recherche historique, de produire des textes dont j’espère qu’ils pourront s’inscrire- pour ce qui concerne la fonction publique - dans l’histoire réelle de la période.

       Tel est le cas de nombreux articles du présent blog, et surtout de la quatrième partie de l’ouvrage L’Etat et les fonctionnaires dont la Table est de nouveau  présentée  ci-après et dont il est certain qu’elle n’aura aucune place dans le concert médiatico-politique.

 

                                                                   L’Etat et les fonctionnaires

                  ( Publication numérique  à consulter sur le site  internet CALAMEO )

                            

                                                                           Quatrième partie

                                              La gauche au pouvoir : la  législature 1981-1986

 

La mise en place d’une nouvelle politique                                                 62                                                                                   

Des mesures politiques, économiques et sociales immédiates-L’état des lieux- Mesures salariales pour les fonctionnaires- Négociations salariales :relevé de conclusions du 30 septembre 1981-L’organisation des moyens de la concertation- Une opération « vérité » sur l’influence des syndicats- Un contexte nouveau- L’acte de la concertation

 

La politique salariale 1982-1984                                                                   71

Perspectives de remise en ordre des rémunérations- L’accord salarial du 10 mars 1982- Le blocage des revenus et des prix- L’accord salarial du 22 novembre 1982- Une année sans accord salaria, 1984- Les contradictions et les limites de la politique contractuelle.

 

Un ensemble de réformes                                                                               80

Les droits syndicaux et le doit de grève, les organismes paritaires-Une nouvelle politique de l’emploi public-La gestion prévisionnelle des effectifs CHEOPS- Le recrutement des non titulaires et la titularisation- Une série de rapports au ministère de la fonction publique (encadré)

 

Le statut des fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales      85

L’articulation entre les réformes de la fonction publique et la décentralisation- L’enjeu des réformes sta      tutaires-Les différentes phases de la préparation et de l’adoption du nouveau statut-Le statut des personnels de la recherche-La réalité des conceptions divergentes- Le contenu et la portée du nouveau statut- Les dispositions en matière de rémunérations et d’organisation des carrières

 

Une gestion infléchie dans une politique de rigueur (1984-1986)              94

La mise en œuvre du statut général- La fonction publique territoriale en situation transitoire-La création in extrémis de la fonction publique hospitalière- L’accord salarial du 13 février 1985-Les inflexions de la politque budgétaire- Une mise en œuvre partielle du plan de titularisation- La fin de la législature

 

L’état de la fonction publique : regard sur le siècle                                    100

Le terrain statutaire-la politique salariale-la politique de l’emploi public- Les rapports entre l’Etat et les fonctionnaires

 

                                                                         

 

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal