Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:13

      Dans le flot des émissions de radio et de télé, des innombrables articles, commentaires et reportages de la dernière période, certains ont découvert un argument qu’ils ont cru pouvoir opposer aux syndicats et aux millions de manifestants qui reprochent au président de la République et au gouvernement d’avoir  refusé d’engager  une  négociation : la retraite à 60 ans  avait  été instaurée par Ordonnance.

      Bornons-nous, pour le moment, à avancer deux observations :

 

1° L’adoption par ordonnances  de  mesures d’ordre social constituées par la 5e semaine de congés, la réduction de la durée hebdomadaire du travail à 39 heures, et la retraite à 60 ans a été préalablement autorisée, en application de l’article 38 de la constitution, par la loi d’orientation n°82-63 du 6 janvier 1982 publiée au JO du 7. Ces mesures du gouvernement de gauche et de sa majorité parlementaire répondaient aux aspirations exprimées depuis longtemps par les salariés et  leurs organisations syndicales, ce qui n’est pas le cas de la loi Sarkozy sur les retraites.

 

2° La négociation devrait être la règle des rapports sociaux. Mais au-delà du principe, il ne faut pas perdre de vue le  contenu des propositions, les  modalités de la discussion  et les résultats. A cet égard, ayant participé aux discussions  salariales de la fonction publique des périodes 1968-1978 et 1981-1984 dans les fonctions successives de secrétaire général de l’UGFF-CGT et de directeur du cabinet du ministre de la fonction publique, et ayant ainsi, comme je l’ai rappelé, « fait le tour de la table »,  je sais comment on procède pour faire cautionner par les organisations syndicales signataires des décisions préalablement élaborées par le gouvernement.

     La vigilance et l’action des salariés concernés sont toujours  une donnée essentielle de la  démocratie sociale, quel que soit le gouvernement en place.

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal