Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 09:57

   Pour l’anniversaire du 10 mai 1981, les témoignages de personnalités de tous bords qui ont assumé  et assument encore des responsabilités dans divers domaines de la vie nationale  resteront comme des contributions appréciables à l’histoire.

  Ceux de beaucoup d’autres personnages sont surtout une occasion de se livrer à leur exercice préféré : parler d’eux-mêmes, et dans les prestations des journalistes, réalisateurs de télévision et autres spécialistes de communication, on rencontre, comme prévu, le pire et le meilleur.

   Autrement dit, il existe bien des manières de s’impliquer  dans cet anniversaire.

                                                                    °

                                                   °     °

   Le Monde daté du 10 mai 2011 publie  un long article accompagné d’une grande photo sur un tiers de page intitulé « Le rose à l’âme d’André Henry ».

   On y apprend  qu’avant 1981, l’intéressé, qui était alors secrétaire général de la Fédération de l’Education nationale (FEN) recevait régulièrement François Mitterrand premier secrétaire du parti socialiste dans sa maison de Créteil. On y apprend aussi  qu’après la victoire électorale du 10 mai, ce dernier l’a reçu à son domicile de la rue de Bièvre « allongé sur son lit en robe de chambre » pour lui proposer le ministère du temps libre qui durera ce que durent les roses.

     Sur les conceptions et la pratique des responsables de la FEN concernant les relations du mouvement syndical des fonctionnaires avec le pouvoir politique (qu’il s’agisse selon les périodes des gouvernements de droite ou de ceux de gauche ) et sur les visées hégémoniques et électoralistes du parti socialiste dans la période 1978-1981, on ne manquait pas d’éléments1.

     Les prestations d’André Henry n’ont pas pour objet d’illustrer ce sujet. Elles n’en confirment pas moins nos analyses.

 

1-Pour l’histoire du syndicalisme de la fonction publique :

    Les fonctionnaires sujets ou citoyens ?  Tome 2, Editions sociales, 1981.

 

    Pour l’histoire de politique salariale de l’Etat

    L’Etat et les fonctionnaires, Publication numérique sur le site Calaméo, 2011.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE - dans Fonction publique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques