Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 09:47

« Retraites, Fonction publique, marché du travail : dans de nombreux domaines essentiels, les réformes libérales de ces dernières années ont été précédées par des études effectuées par des laboratoires d’idées. Privés mais financés, au moins en partie, par des subventions, ces think tanks ont profité du vide idéologique des partis pour quadriller le débat public. »

    Ce constat est illustré dans « Le Monde diplomatique » de décembre 2019 par une longue étude de Grégori RZEPSKI coauteur (avec Mathias Reymond) de « Tous les médias sont-ils de droite ? » Syllepse 2008, collaborateur aux travaux du laboratoire d’idées « L’intérêt général », Conseiller de chambre régionale des Comptes, maître des requêtes en service extraordinaires au Conseil d’Etat sous le titre

                 « Ces viviers où prolifèrent les « experts médiatiques »

     Cette étude s’emploie à démontrer que la plupart de ces think tanks sont des agences gouvernementales dont le rôle politique est de contribuer au maintien de l’ordre social en utilisant tous les moyens que leur donnent le capitalisme financier et les puissances médiatiques au service des classes dominantes.

    Fidèle à ma démarche, je ne pouvais manquer de remarquer et de mettre en évidence qu’elle donne notamment comme exemple à l’appui de sa démonstration la Loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 qui est une des « réformes » mises en œuvre sans coup férir par le pouvoir en place.

    Elle souligne, en effet, que   la discussion et l’adoption  de cette loi par le Parlement ont  été précédées en mars 2019 de la publication d’une expertise de l’Inspection générale des finances critiquant le travail des fonctionnaires et en février d’un rapport de l’Institut Montaigne recommandant un  recours plus fréquent aux contractuels et dont l’auteur, un haut fonctionnaire,  avait rédigé en 2008  un « Livre blanc » sur l’avenir de l’administration qu’il décrivait comme « un enfer réglementaire » dans un autre rapport pour « le très libéral think tank Génération libre ».                                

                                                                                    O

                                                                                     O  O 

     L’ensemble des données de mon parcours de plus de trois quarts de siècle, la part qu’il a prise dans l’histoire de la fonction publique et du syndicalisme des fonctionnaires et ma démarche de ces dernières années bénéficient d’une certaine audience.

     Mais ma génération a disparu, les premières de celles qui l’ont suivie sont entrées dans la retraite, et les nouvelles semblent ignorer largement les fondements historiques de la situation actuelle, alors que les présidents de la République successifs et les forces qui les soutiennent abusent du recours à l’Histoire et l’instrumentalisent sans retenue au service de leur politique.

    Quand on sait que les fonctionnaires sont parmi les électeurs du premier et du second tour de l’élection présidentielle de 2017 ayant largement contribué au succès de Macron qui compte sur eux pour renouveler son exploit en 2022, on conviendra, à la veille du « mouvement du 5 décembre » que ces considérations donnent à réfléchir…et à réagir !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal