Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 09:15

Ce vendredi 10 février 2017, RMC Découverte présentait en rediffusion un documentaire de Philippe Picard et Jérôme Lambert intitulé « Avoir vingt ans sous l’Occupation » donnant la parole à des rescapés du Service du travail obligatoire (STO). Le commentaire évoque les 600.000 jeunes Français qui lui ont été soumis : « Relégués aux marges de l’histoire qui ne sait alors reconnaître que les héros ou les salauds ». Assimilés à leur retour en 1945 à des volontaires, ils seront dotés en 2008 d’un statut de « victimes du travail forcé en Allemagne nazie ».

Né le 2 décembre 1922, j’étais parmi les plus jeunes des assujettis au STO. Mais je ne figurerai pas parmi les 600.000 « victimes » car je m’emploierai avec acharnement à duper les autorités allemandes et françaises et à déjouer tous les pièges pour me faire reconnaître « inapte au travail en Allemagne » et à faire échec au STO après avoir été embarqué dans un convoi de 2000 hommes à destination des mines de la Pologne occupée.

J’appartiens ainsi à une catégorie qui ne compte probablement qu’un tout petit nombre de membres, dont tout le monde ignore l’existence, et à qui on ne donnera pas l’occasion de raconter leurs aventures et de faire pleurer dans les chaumières (1).

1- Pour « en savoir plus », consulter dans la brochure intitulée « L’unité d’un parcours militant et citoyen de plus de trois quarts de siècle » sur le site « Calaméo les chapitres suivants (Pages 22- 29) :

1-Les années de la Seconde guerre mondiale (1939-1944)

Les chantiers de la jeunesse

Le temps de la « relève »

Echec au STO

L’Administration des Indirectes

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal