Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 15:45

Dans « Le Monde » du 25 janvier 2016, un article signé de Philippe Ridet intitulé « Sur les ruines de Solférino » s’exprime ainsi :

« Un jour peut-être, on ira rue de Solférino, un peu comme les poètes, les écrivains et les peintres du XVIIIe siècle se rendaient en Italie pour puiser leur inspiration dans le silence des pierres et des siècles passés. L’immeuble du numéro 10 de cette rue, où le Parti socialiste a élu domicile depuis 1980, ne sera plus alors qu’un monceau de ruines où revivifier nos souvenirs du vieux parti d’Epinay, dont la primaire de la belle Alliance populaire (la plus belle antiphrase de ce début de siècle) a signé, nous dit-on, l’acte de décès »…

Naturellement, on ne se demande pas si cet immeuble a une Histoire avant l’arrivée du Parti socialiste et on continue à ignorer qu’il était le siège de la Fédération générale des fonctionnaires depuis 1935 et abritait après la scission de 1947-1948 diverses organisations du mouvement syndical des fonctionnaires, principalement CGT et FEN.

J’ai tenté, à plusieurs reprises de combler cette lacune persistante, notamment dans une série d’articles publiés dans ce blog en mai 2014, que l’on peut maintenant consulter dans la brochure « Nouvelles Contributions à l’Histoire » Articles publiés en 2013-2014-2015, inséré sur le site Calaméo ( p 134-138) :

- Un immeuble chargé d’histoire : 10 rue de Solférino (8 mai)

- « Solferino ». Le défi d’un témoin irrécusable (12 mai)

- « Maison des fonctionnaires ». Textes de référence (16 mai)

Ces références suffisent pour aujourd’hui. Mais je reviendrai sur les conditions dans lesquelles j’ai poursuivi vainement les interventions pour briser la conspiration du silence notamment auprès du Parti socialiste aujourd'hui en crise.

 

Encore une page d'Histoire...

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques