Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 08:21

             Série « Pleins feux sur l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires »

 

                     Fonctionnaires sujets ou citoyens ?

Le syndicalisme de la scission de 1947-1948 à avril 1981

                              ( Editions sociales 1981)

« Un premier volume, préfacé par Alain Le Léap, premier secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires à sa création en 1946, devenu plus tard secrétaire général de la CGT aux côtés de Benoît Frachon, était consacré au syndicalisme de la Fonction publique des origines à la scission de 1947-1948.

Celui-ci couvre la période allant de la scission à nos jours…

… Avant la Seconde guerre mondiale, le mouvement syndical de la Fonction publique a connu des luttes intenses et la division.

Mais la Fédération générale des fonctionnaires réunifiée en 1935 et transformée en UGFF en 1946 était une grande organisation jouant au sein de la CGT un rôle fort important.

Après la scission de 1947-1948, l’UGFF, les fédérations et les syndicats qu’elle regroupe continuent. Mais partout des organisations homologues sont affiliées à « Force ouvrière ». D’autres deviennent autonomes. La fédération de l’Education nationale, bien que constituée dans un seul secteur de la fonction publique, est aussi une fédération de fonctionnaires qui prendra rang de centrale syndicale. La Fédération CFTC, qui avant 1945 ne comptait guère, voit à la faveur de la scission, son influence prendre un certain développement. Elle donne naissance à une nouvelle fédération dans la CFDT en 1964, mais une CFTC se maintient. En 1959 se crée une fédération des cadres affiliée à la CGC. Dans la période contemporaine, les pouvoirs publics considèrent comme représentatives sept organisations (CGT ; CFDT ; FO. FEN ; CFTC ; CGC ; Autonomes.

La rédaction de ce tome II posait donc un problème majeur : était-il possible de traiter l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires pour cette période en étudiant de façon détaillée l’activité, l’évolution interne de chacune de ces organisations ? Il a paru sage de renoncer à cette approche particulièrement vaste et hasardeuse et d’articuler l’étude autour du syndicalisme CGT, qui reste la force la plus représentative et développe son action au sein de la première centrale ouvrière de notre pays. D’ailleurs une telle étude conduit constamment à l’examen de faits et d’événements où sont impliquées les autres organisations et à l’analyse des rapports entre elles.

Ainsi apparaissent les limites de ce travail dont il est cependant légitime d’espérer qu’il sera une contribution à l’étude générale du mouvement syndical.

Enfin la période étudiée, surtout la dernière décennie, n’est pas encore du domaine de l’histoire. En particulier il est certain que les développements de la politique de l’Etat à l’égard de la Fonction publique et des fonctionnaires, les postions adoptées par les différentes organisations syndicales, l’évolution de leurs structures, posent une multitude de problèmes qui sont ou peuvent être l’objet de débats, voire de controverses.

Ici l’auteur, tout en s’efforçant de respecter la vérité des faits, s’inscrit directement dans le combat pour le triomphe de la conception d’un syndicalisme démocratique de classe et de masse, qui fait l’originalité et l’efficacité de la CGT. Il voit dans les événements des deux dernières années la confirmation et même l’éclatement au grand jour des tendances, des contradictions et des affrontements au travers desquels la lutte pour le fonctionnaire citoyen se fraie le chemin ».

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal