Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 08:58

Le monde des fonctionnaires a toujours eu un fort ancrage à gauche qui d’ailleurs semble se maintenir malgré un recul marqué des tendances représentées par le Front de gauche et ses composantes. Mais comme dans l’ensemble des citoyens et des salariés dont il fait partie, les formations politiques de droite y exercent aussi leur influence. Selon l’enquête du CEVIPOF, l’avancée du Front National parmi les fonctionnaires vient en premier lieu des policiers et des militaires et des catégories précédemment orientées à droite plus sensibles à son argumentaire face aux évolutions des politiques publiques concernant l’immigration, l’Islam, la laïcité, le traitement du terrorisme. L’enquête révèle que pour 20% des agents les enfants d’immigrés nés en France ne sont pas des Français comme les autres. 50% pensent que l’islam constitue une menace pour l’Occident.

Il revient au syndicalisme et dans son sein au mouvement syndical des fonctionnaires de prendre sa part dans la maîtrise d’un tel phénomène. Il lui revient particulièrement de considérer que les fonctionnaires et les agents publics sont un facteur décisif des évolutions du secteur public, de ses réformes, de son efficacité au service de la nation, de la satisfaction des aspirations et des besoins des citoyens et de l’intérêt général. Tel est le cas sur la réforme territoriale de l’Etat, les restructurations dans diverses administrations, les restrictions d’effectifs… qui donnent lieu à des actions menées par les organisations syndicales (Grève et manifestations le 26 janvier).

La conférence que j’ai présentée à l’occasion de l’assemblée générale de l’Institut CGT d’histoire sociale en 2011 sur le thème « Les services publics dans l’histoire sociale » a été chaleureusement accueillie par le public qui y assistait. Elle a fait l’objet d’interventions convergentes et constructives.

Je ne compte pas sur les responsables du mouvement syndical des fonctionnaires - qui ont délibérément ignoré cette conférence - pour la mentionner dans leurs publications et encore moins pour inciter leurs adhérents à en consulter le texte.

Celui-ci a été inséré sur le site de l’IHS-CGT et dans mes publications numériques sur Calaméo. J’ai la faiblesse de penser que sa consultation est toujours d’actualité. A vous de juger.

 

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal