Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:31

Un article de ce blog daté du 4 décembre évoquait une enquête réalisée par Ipsos/Sopra Steria pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) et Le Monde auprès d’un échantillon de 23.061 personnes à la veille du premier tour des élections régionales.

Selon cette enquête, que les résultats du scrutin ont confirmée, le Front national devait bénéficier d’une forte poussée parmi les ouvriers (45,6 % d’intentions de vote) et les employés (40,8). Le Monde daté du vendredi 4 décembre indiquait : « …Le FN fait jeu égal avec le PS dans les trois fonctions publiques, parvenant même à le devancer assez nettement dans la fonction publique hospitalière (30,4 % d’intentions de vote, contre 23,2%) ». Il notait que le FN devance le PS de 15 points (35,6% contre 20,1%) parmi les salariés d’entreprises publiques et que « les plus de soixante-cinq ans sont la seule classe d’âge dans laquelle le parti de Marine Le Pen n’arrive pas en tête ».

Cette enquête était menée par Luc Rouban, directeur de recherche au CNRS qui, se situant dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, fournit quelques « clés d’explication ». Analysant « une conversion touchant toutes les catégories de fonctionnaires » considérée comme un « tournant historique », il estime que « dans une grande mesure, la contestation sociale s’investit désormais moins dans l’action syndicale, comme en témoigne le faible taux de participation aux élections professionnelles de décembre 2014, que dans le choix électoral. »

Ces analyses dont l’intérêt est évident, et sur lesquelles nous reviendrons, n’infirment en aucune façon ma conviction que la connaissance de l’Histoire de la fonction publique - c’est-à-dire celle de l’élaboration des principes fondamentaux constitutifs de sa conception démocratique au long du XXe siècle - et conjointement celle du syndicalisme des fonctionnaires est une des clés du combat à mener.

Cette histoire atteste que le mouvement syndical des fonctionnaires pourrait, aujourd’hui, en toute indépendance à l’égard du gouvernement et des partis politiques, jouer un rôle spécifique important dans les évolutions démocratiques que notre pays attend. Mais je n’ai aucun moyen d’aller au-delà de cette réflexion personnelle.

En revanche, bien que la consultation de mes ouvrages anciens et celle de mes publications numériques récentes pose quelques problèmes pratiques, j’ai vérifié qu’elle est de nature à apporter de nombreuses contributions à certaines interrogations actuelles. Chacun peut vérifier la pertinence de cette affirmation (1)

1- Histoire de la fonction publique en France, Nouvelle Librairie de France, 1993. Ouvrage collectif sous la direction de Marcel Pinet, Conseiller d’Etat, publié sous le patronage de la Direction générale de l’administration et de la fonction publique. Prix des ministères Histoire/ Mémoire.

Dans le tome III, René Bidouze, La Troisième République (1870-1945) 127 pages.

-Fonction publique, les points sur les i, 232 pages, Editions de la VO, 1995.

-L’évolution historique des fonctions publiques d’emploi et de carrière en France et dans le monde, 44 pages, Institut CGT d’Histoire sociale, mai 2007.

-L’Etat et les fonctionnaires, de la plume sergent-major à internet (en publication numérique sur le site Calaméo).

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal