Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 08:27

     Deux ans après avoir surmonté par un débat démocratique sans précédent la crise qui avait affecté le mouvement syndical CGT des fonctionnaires, l’Union générale des fédérations de fonctionnaires dont j’étais le secrétaire général depuis 1970, était selon tous les critères habituels d’appréciation, à son apogée. Dans mes  propres écrits et dans les commentaires d’Henri Krasucki les conditions dans lesquelles je me suis alors  consacré à l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires après avoir mis un terme à mes mandats syndicaux  en rejoignant l’administration des Finances en 1978 ont été largement exposées.   

     A ma connaissance le déclin du mouvement syndical - que personne ne semble contester - n’a vraiment commencé que plus tard. Les crises se sont succédé et  plusieurs secteurs de la fonction publique n’y ont pas échappé ( UGFF, Finances, Equipement…)

     Après les fonctions de directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et de conseiller d’Etat en service extraordinaire (1981-1987) qui ont constitué un remarquable  poste d’observation, je n’ai exercé aucune responsabilité politique ou administrative et je ne suis pas directement  impliqué dans les réflexions  sur la fonction publique du XXIe siècle.

     Encore une fois l’état de la recherche dans le domaine d’investigation de ces publications pose quelques questions sur lesquelles le moment serait venu de briser les « non-dits » et les silences qui l’affectent depuis tant d’années.

    Le romancier américain  James Ellroy ( l’auteur du « Dahlia noir » qui publie aujourd’hui un nouveau roman )  dit à son interviewer à propos d’événements importants mais peu connus que personne ne demande à connaître, « on peut mener le cheval à l’abreuvoir, pas le forcer à boire ».

     Ainsi que chacun peut le constater, je continue à m’exprimer, principalement sur l’histoire. De nouvelles publications numériques sont prévues. Alors que je suis entré dans ma 93e année et que la plupart de mes compagnons de combat ont disparu, je ne resterai pas inerte devant l’abreuvoir.

 

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Philippe Ch. 06/05/2015 17:12

Selon un vieux proverbe anglais : " Le cheval est un animal dangereux aux deux bouts et inconfortable au milieu !"

Marianne 06/05/2015 10:20

Tu as bien raison

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal