Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 08:40

Un responsable du mouvement syndical CGT des fonctionnaires se présente comme « un agent d’accueil aux Archives de France, entré par la plus petite porte dans la fonction publique ». La journaliste qui l’interrogeait et faisait état de cette particularité estimait qu’il serait « considéré aujourd’hui comme un décrocheur… » souscrivant ainsi, consciemment ou non, au glissement du concept « d’instruction primaire » à celui de « sortie sans diplôme du système éducatif » qui parait-il caractérise les statistiques officielles et leur utilisation dans des débats sur le « populisme » et l’influence du Front national.

Il est notoire que la Fonction publique a toujours été la plus forte concentration de diplômés, même à une époque où ils étaient relativement peu nombreux dans la société, avec des proportions très élevées de promotion interne par concours. Aujourd’hui, on assiste à un accroissement spectaculaire du nombre des « fonctionnaires surdiplômés ». On ne sait pas si cette réflexion était, de la part de la journaliste qui a par ailleurs rencontré des dizaines d’interlocuteurs plus ou moins complaisants pendant des mois au siège de la CGT à Montreuil, un compliment ou une vacherie.

Les prédécesseurs de ce militant - diplômés ou non du secondaire et du supérieur - étaient d’origine tout aussi modeste, fidèles à leurs convictions, aux solidarités de classe, et assumaient leurs responsabilités au service de l’ensemble des personnels qu’ils représentaient et avaient une haute idée de l’indépendance du mouvement syndical. Ils étaient plutôt dans les « premiers de la classe », affrontant les concours internes et externes, jouissant de compétences administratives, juridiques et pratiques reconnues au moins égales à celles des représentants de la Haute administration et des membres des cabinets ministériels. Ils n’étaient surtout pas des « décrocheurs ». Ils ne se considéraient pas comme tels et personne n’aurait osé les qualifier ainsi.

En fait, ces remarques ne sont pas anecdotiques. Elles conduiront à évaluer, au-delà des considérations - somme toute secondaires - liées aux parcours personnels, les racines et le sens profond des divergences d’analyse et de comportement sur la fonction publique et son histoire syndicale 1.

1- Un article de ce blog en date du 15 mars 2015, reprenant un chapitre du livre numérique « L’Etat et les fonctionnaires » (dont on s’obstine à ignorer qu’il est un livre au même titre que les ouvrages « papier ») était intitulé « Réflexions sur la sociologie des fonctionnaires ». Le livre d’Emmanuel Todd, historien et anthropologue qui rencontre un grand succès (malgré l’hostilité des « élites » et des « princes qui nous gouvernent » ou peut-être à cause d’elle) retient d’ores et déjà notre attention.

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal