Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 09:02

Qui se souviendrait de la regrettable déclaration de Christian Pineau, au nom du groupe socialiste à l’Assemblée nationale constituante que Maurice Thorez fustigeait en ces termes dans un texte commentant l’adoption du statut général des fonctionnaires reproduit dans une brochure publiée en 1946 par le CDLP, si je ne l’avais mentionnée dans mes écrits que d’aucuns, disposant des moyens de communication et des relais de relations médiatiques se sont toujours employés à enterrer ? : « L’Assemblée nationale adopta le Statut à l’unanimité, faisant litière des calomnies des feuilles réactionnaires, reprises, hélas ! à la tribune par le porte-parole du Parti Socialiste qui osa parler de l’esprit « totalitaire » d’une loi essentiellement démocratique qui fait honneur à notre pays ».

Cette phrase illustre et éclaire une bonne partie de l’histoire de la fonction publique sous la IVe République (1946-1958).

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Il n'est pas douteux que la différence de conception du rôle de la fonction publique et de son mode de recrutement est une ligne de fracture entre les socialistes et les communistes ... Qui a raison? On est certain d'une chose : pour qu'un fonctionnaire soit viré, il faut qu'il ait commis de très très graves fautes. Quand un fonctionnaire quitte volontairement la fonction publique, c'est un signe indubitable d'un dysfonctionnement grave de ladite fonction publique. Tout aussi indiscutable est la caractéristique qu'il y a un système occulte de cooptation au sein de la fonction publique. Rares sont les Conseillers d'Etat statutaires dont les enfants n'occupent pas, tôt ou tard, un poste important dans la fonction publique ... etc.
Répondre

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal