Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 08:42

On a fait grand bruit, à juste titre, sur une consultation électorale à laquelle étaient conviés 5,3 millions d’agents des trois fonctions publiques et dont les résultats comportent des enseignements d’une grande portée dont je ne suis pas sur qu’ils seront tirés dans toutes leurs dimensions.

La vie est ainsi faite : Bien que ma démarche ne s’applique pas principalement aux questions d’actualité, je ne peux m’abstenir de constater que le taux de participation n’a jamais été aussi bas et que les pertes de la CGT et de la FSU sont importantes. De leur côté, les dirigeants syndicaux (ou autres intervenants attitrés) qui croient pouvoir se permettre d’ignorer l’histoire ou de vivre dans l’illusion qu’elle a commencé avec eux ne peuvent apprécier ces résultats qu’en les comparant à ceux des élections précédentes.

Au-delà de ces considérations, je suis en mesure de présenter une analyse et d’offrir un témoignage personnel que l’on peut rencontrer dans plusieurs chapitres de mon ouvrage numérique « L’Etat et les fonctionnaires de la plume sergent-major à internet » et qui peuvent donner à réfléchir à ceux qui seraient tentés de prendre à la légère ou de sous-estimer les dangers qui pèsent sur l’avenir des principes fondamentaux de la fonction publique.

L’organisation, le fonctionnement, les attributions, la structure même des organismes paritaires - qui sont un des principaux acquis du statut général des fonctionnaires adopté en 1946 - ont connu au long de ces soixante-dix années, un certain nombre de modifications et de réformes dont -soit dit en passant- une présentation exhaustive pourrait faire utilement l’objet d’une étude individuelle ou collective qui apporterait un éclairage aux moteurs de l’évolution historique de notre système de fonction publique.

A notre époque, tout le monde trouve certainement normal que les résultats d’ensemble d’une consultation comme celle qui vient d’avoir lieu soient publiés, commentés, et servent de base à la répartition des sièges de représentants des organisations syndicales au sein des conseils supérieurs de la fonction publique et autres organismes à ce niveau.

Or c’est le résultat d’une longue action face à des adversaires déterminés, coalisés et solidaires sur fond d’inaction et de complaisances qui a finalement trouvé une issue en 1981-1984 avec un gouvernement engagé dans une « concertation de type nouveau » pour opérer des réformes d’une ampleur notable, et qu’aucun gouvernement ultérieur n’a remis en cause (sur ce point).

Tel est le sujet du témoignage d’acteur de premier rang (avant et après 1981 dans des fonctions différentes) que j’apporterai dans de prochains articles après les fêtes.

 

 

Un témoignage personnel de premier rang

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal