Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 07:19

Une interrogation (présentée comme une affirmation dans Le Monde du 14 octobre) parcourt les médias et envahit les sondages : « Pourquoi le système politique français est à bout de souffle ».

Ce n’est pas un modeste « historien du dimanche » concentré sur le « créneau » de l’histoire de la fonction publique et de son mouvement syndical qui pourrait apporter une réponse-miracle. D’ailleurs, chacun à la sienne.

Pourtant, comment ne pas réagir quand on lit - parmi beaucoup d’autres- un article d’Ariane Chemin dans le même numéro du Monde intitulé « Pour Manuel Walls et le PS, DSK n’est plus persona non grata » ? On voit défiler dans cette soirée mondaine d’anniversaire précédant le procès pour « proxénétisme aggravé en réunion » le gratin du monde politique d’une certaine « gauche » accompagné de celui des grands journaux représentés par des « sondeurs », des « rubricards », des « investigateurs de télévision ». Et cela finit par l’arrivée de « la vedette de la soirée, Manuel Walls » « immédiatement entouré par les journalistes » pour l’entendre « se désoler » de la « crise des élites » qui paraît-il, « abîme la France d’aujourd’hui ».

Avant de revenir à mes chères études, j’ai du entendre un plaisantin de mes amis me dire avec le plus grand sérieux : « Ces gens-là se foutent de notre gueule». Brusquement j’avais un bout de réponse à la question posée.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
C'est, comme toujours, un coup monté pour tenter de faire pression sur la Justice ... En gros, le message est le suivant : "Inutile de lui faire du mal. Nous, nous l'avons réhabilité ..."
Répondre
P
Excellent billet !<br /> Philippe
Répondre

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal