Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 09:47

Le témoignage que nous avons évoqué se poursuit en disant que « deux événements précis ont été déterminants… » le premier étant « la négociation de la réforme du statut de la fonction publique au début des années 1980 ». La journaliste qui mène l’entretien ajoute aussitôt : « Difficile d’y voir a priori matière à distanciation de la CGT vis-à-vis du Parti. Elaboré par le ministre de la fonction publique communiste Anicet Le Pors, dont le directeur de cabinet n’est autre que René Bidouze, secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaire CGT de 1970 à 1978, le texte reprend bon nombre de revendications de la centrale, à commencer par le principe même de construire un statut général commun à tous les fonctionnaires ».

Selon cet entretien, Louis Viannet « s’indigne encore aujourd’hui » en disant « qu’à cette réforme structurelle majeure sont adjointes des propositions salariales » dont il affirme qu’elles sont « identiques à la virgule près aux dernières faites sous Valéry Giscard d’Estaing » en précisant : « Les 5% d’augmentation proposés sont inférieurs à l’inflation et donc dénoncés comme « une perte de pouvoir d’achat sans précédent » « par la centrale à l’époque ». « Résultat, dit-il, « la CGT refuse de signer l’accord qui lui est soumis par un ministre communiste » avant d’évoquer des tractations dans lesquelles le ministre et des dirigeants communistes et cégétistes auraient été impliqués, la journaliste concluant : « La CGT ne signera pas le relevé de conclusion salarial mais applaudira au statut de la fonction publique ».

Avec cet entretien et ce témoignage, nous sommes en présence d’un raccourci qui intervient plus de trente ans après la période 1981-1984, alors qu’une abondante documentation fondée sur des documents authentiques et sur des analyses de témoins et acteurs qualifiés a été constituée au fil du temps, et dont il n’est pas tenu compte.

Un lecteur attentif de cette documentation (que nous présenterons de nouveau dans ce blog) n’aurait pas besoin qu’on lui démontre que cette prestation n’est conforme ni à la réalité des faits, ni à leur enchaînement, ni aux aspects juridiques des problèmes posés, et qu’elle introduit dans le débat des éléments de confusion. De plus, peut-être s’interrogerait-t-il sur le positionnement et les méthodes d’investigation et de réflexion d’une journaliste et de ses interlocuteurs.

On ne saurait s’en tenir en tout cas à une prestation dont il s’avère qu’elle ne peut permettre une appréciation correcte des relations politiques et sociales de la période. Pour une approche immédiate, on mettra en évidence quelques aspects essentiels.

Partager cet article

Repost 0
Ecrit par René Bidouze René BIDOUZE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de René BIDOUZE
  • Le blog de René BIDOUZE
  • : Des articles et des points de vue sur la Fonction Publique, le syndicalisme et la Commune de Paris
  • Contact

Auteur

  • René BIDOUZE
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire,  auteur d'ouvrages.
  • En un demi-siècle, j’ai fait le « tour de la table » de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur du cabinet du ministre, conseiller d’Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

Eléments biographiques

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal