Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 08:38

J’ai découvert récemment un article signé Rachida El Azzouzi publié par Médiapart le 18 mars 2013 à l’occasion de la tenue du 50e congrès de la CGT et du départ de son secrétaire général Bernard Thibault sous le titre « Enquête sur les vingt ans qui ont changé la CGT ». Cet article se référait à un ouvrage de Leïla de Comarmond qui venait de paraître.

Menée par une journaliste de Liaisons sociales magazine puis des Echos dont la quatrième page de couverture précise qu’elle « s’est occupée depuis 1998 des syndicats, de la fonction publique et de l’emploi », l’enquête de plus de 450 pages s’applique aux mandats de secrétaire général de la CGT exercés par Louis Viannet de 1992 à 1999 et par son successeur Bernard Thibault de 1999 à 2013.

Elle est fondée sur des entretiens avec une centaine de personnalités (responsables syndicaux CGT, CFDT, FSU de cette période, politologues et analystes du mouvement social…), et sur des références bibliographiques sélectives. Elle consiste en des investigations s’échelonnant sur les années 2010, accompagnées d’analyses et réflexions dont on ne peut manquer de remarquer qu’elles vont dans plusieurs chapitres bien au-delà des orientations et de l’action du mouvement syndical pour décrire les caractères, les comportements, les parcours, les rapports et conflits entre les responsables…

Mon champ d’expression et de recherche se situe - à tous égards - en dehors de cette enquête. Mon propos n’est, pour l’heure, ni de m’exprimer sur l’évolution du mouvement syndical dans cette période, ni d’engager une controverses sur des questions de fond que tout militant ayant mon âge et mon parcours a eu à connaître et à pratiquer.

Mes travaux sur l’histoire du syndicalisme des fonctionnaires et de certains de ses liens avec celle de la CGT portent essentiellement sur une période allant des origines, c’est-à-dire de la fin du XIXe siècle à la fin des années 1970-1980. Je n’ai exercé aucun mandat syndical depuis cette époque et j’ai publié plusieurs ouvrages sur la Commune de Paris après avoir assumé d’autres responsabilités ministérielles et juridiques dans le domaine de la Fonction publique. De plus, je n’ai jamais pratiqué l’exercice des confidences et révélations.

Cependant, j’ai trouvé dans cette enquête de fortes raisons de réagir avec la conviction renforcée qu’il ne faut surtout pas déserter le « créneau » sur lequel je m’exprime depuis tant d’années .

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eléments biographiques

   En un demi siècle, j'ai fait "le tour de la table" de la politique de la fonction publique comme syndicaliste, directeur de cabinet du ministre, conseiller d'Etat en service extraordinaire, auteur d'ouvrages.

 

  Né le 2 décembre 1922 à Jurançon (Pyrénées-Atlantiques)

 

-Fonctionnaire

 Receveur divisionnaire des Impôts honoraire

 

-Dirigeant national du mouvement syndical des fonctionnaires (1958-1978)

  Secrétaire du Syndicat national des Contributions indirectes 1958-1963

  Secrétaire général de la Fédération des finances CGT 1963-1970

  Secrétaire général de l’Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF) et

  Membre du conseil supérieur de la fonction publique 1970-1978

  Membre de la commission exécutive de la CGT 1969-1975.

 

  Membre du conseil d’administration de l’Institut CGT d’histoire sociale.

 

-Directeur du cabinet du ministre de la fonction publique et des réformes administratives  (juin 1981-novembre 1983).

 

-Conseiller d’Etat en service extraordinaire (novembre 1983-novembre 1987).

Recherche

Mes ouvrages

Mes publications numériques

Mes vidéos

Catégories

Mon Béarn natal